Protéines dans la Nourriture pour Chat | La Quantité Idéale

Protéines dans la Nourriture pour Chat | La Quantité Idéale

Au fur et à mesure que des recherches sont effectuées dans le domaine de la nutrition vétérinaire, nous continuons à en apprendre davantage sur la façon de conserver nos animaux de compagnie heureux et en bonne santé avec l'un des aspects les plus importants et les plus agréables de leurs soins quotidiens : la nourriture. La recherche a montré que l'un des composants alimentaires les plus critiques pour nos amis félins est la protéine. Ces félidés ont en effet un régime ancestral carnivore, et ont des besoins en protéines supérieurs aux chiens. Voici tout ce que vous devez savoir sur les protéines dans l'alimentation du chat.

Pourquoi les chats ont besoin de protéines

Il existe six classes de nutriments qui peuvent être apportés par l'alimentation :

  • l'eau ;
  • les protéines ;
  • les graisses (aussi appelées lipides) ;
  • les glucides ;
  • les vitamines ;
  • enfin, les minéraux.

Parmi ces nutriments, les protéines, les lipides et les glucides peuvent être utilisés comme sources d'énergie. Différentes espèces digèrent et utilisent les nutriments différemment, et ont donc des besoins nutritionnels différents. En général, les herbivores, ou les animaux qui ingèrent uniquement des plantes, dépendent généralement davantage des glucides pour leur énergie que les omnivores (animaux qui ingèrent des plantes et de la viande) ou que les carnivores (animaux qui n'ingèrent que de la viande).

Les chats sont des carnivores obligatoires

Contrairement aux chiens, qui sont carnivores facultatifs (ils ont les caractéristiques physiques d'un carnivore mais sont capables de s'adapter à un régime omnivore), les chats sont des carnivores obligatoires. Cela signifie que leur corps s'est adapté à un régime alimentaire composé uniquement de viande, qui fournit des protéines animales. Les chats domestiques ressemblent beaucoup à leurs prédécesseurs sauvages et ont très peu évolué à partir d'eux. Dans la nature, le régime alimentaire d'un chat se compose principalement de petits rongeurs, tels que des souris, ainsi que de lapins, d'oiseaux, d'insectes, de grenouilles et de reptiles.

Le métabolisme d'un chat est particulièrement adapté à une alimentation strictement carnée. Alors que les herbivores et les omnivores peuvent synthétiser certains acides aminés, qui sont les éléments constitutifs des protéines, les chats ont une capacité plus limitée à le faire.

Les chats ont besoin d'acides aminés provenant de protéines animales

En conséquence, les chats ont évolué pour ingérer des acides aminés spécifiques qui existent déjà dans les sources de protéines animales, parce que leur corps n'en produit pas assez pour survivre. Les chats dépendent de leur alimentation pour de nombreux acides aminés. La plupart des espèces partagent un besoin de 9 acides aminés essentiels (acides aminés qui doivent être obtenus à partir de l'alimentation), mais les chats ont besoin de deux acides aminés essentiels supplémentaires : la taurine et l'arginine. La taurine et l'arginine sont toutes deux obtenues en mangeant des tissus animaux. Les chats sont également incapables de produire suffisamment certaines vitamines essentielles à leur santé, notamment la niacine, la vitamine A et la vitamine D. Ils doivent donc les obtenir à partir de viandes.

Taurine

La taurine est un acide aminé particulièrement important pour la santé des yeux et du cœur. Il est également nécessaire à la reproduction normale et à la croissance des chatons. Bien que les chats puissent synthétiser de petites quantités de taurine, ils ne sont pas capables d'en produire autant que leur corps en a besoin.

En l'absence de taurine, les chats peuvent souffrir de cécité due à une dégénérescence rétinienne centrale, d'insuffisance cardiaque due à une cardiomyopathie dilatée, d'insuffisance reproductive et/ou d'anomalies du développement du système nerveux central.

Arginine

Une carence en arginine entraîne des niveaux élevés d'ammoniaque dans le sang, ce qui entraîne des symptômes neurologiques pouvant rapidement entraîner des convulsions et la mort.

La protéine est la source d'énergie la plus importante d'un chat

Les chats utilisent également des protéines comme source d'énergie. En fait, c'est leur source d'énergie la plus importante. Contrairement à d'autres espèces, les enzymes hépatiques d'un chat décomposent constamment les protéines pour l'énergie et le maintien de la glycémie. Lorsque les chats ne reçoivent pas suffisamment de protéines alimentaires, même lorsque d'autres sources d'énergie, telles que les glucides, sont présentes, leur corps commence à décomposer leur propre tissu musculaire pour répondre à leurs besoins en protéines et en acides aminés.

Sources courantes de protéines dans les aliments pour chats

Il existe deux principales sources de protéines utilisées dans les aliments pour chats : les protéines animales et les protéines végétales. Bien que les régimes végétariens et les sources de protéines alternatives puissent plaire aux parents d'animaux de compagnie, les chats ne sont pas en mesure de répondre à leurs besoins nutritionnels uniquement avec des sources végétales. Certains nutriments ne sont présents que dans les tissus animaux et non dans les produits végétaux. Par exemple :

  • la taurine, un acide aminé essentiel pour les chats, est présente dans la viande mais pas dans les végétaux ;
  • la méthionine et la cystine sont des acides aminés nécessaires en grande quantité chez le chat, en particulier pendant la croissance. Or les végétaux n'en fournissent généralement pas assez pour les chats. Une carence en ces acides aminés peut entraîner une mauvaise croissance et une dermatite croûteuse. Les chatons ont besoin que 19% de leur alimentation soit constituée de protéines animales pour répondre à leurs besoins en méthionine ;
  • les protéines d'origine animale ont généralement une plus grande disponibilité biologique et sont donc plus facilement absorbées par l'organisme que les protéines d'origine végétale.

Protéines Animales

Viande fraîche

Les sources les plus courantes de protéines animales dans la nourriture pour chats doivent être issues de viande fraîche. Elles comprennent le bœuf, le poulet, la dinde, l'agneau et le poisson. Plus rarement, on retrouve également d'autres viandes comme du sanglier, de la caille ou du cerf par exemple. La viande fraîche (sous la mention « entier » ou « désossé ») inclut de la chair (filets et morceaux) et éventuellement la peau.

En plus de voir ces protéines animales sur une étiquette, vous pouvez également voir apparaître « ou de sous-produits animaux. Et bien que de nombreux propriétaires d'animaux pensent que ce sont de mauvais ingrédients, ils fournissent en fait des sources de protéines concentrées.

Viande déshydratée

La viande déshydratée (ou farine de viande) est un terme couramment utilisé sur les étiquettes des aliments pour animaux de compagnie en référence à la source de protéines animales. Le mot désigne les protéines animales qui ont été broyées et dont l'eau a été retirée. Par exemple, la farine de volaille est un produit sec fabriqué à partir de carcasses de volaille entières et ne contient ni plumes, ni tête, ni pieds, ni entrailles. La viande déshydratée, bien que non propice à la consommation humaine, est donc considérée comme une source de protéines adéquate et parfaitement viable pour nos animaux.

Sous-produits animaux

Les « sous-produits » animaux comprennent les abats. Ils ne sont pas nécessairement à éviter, bien que le terme puisse faire peur. En réalité, tout dépend de leur composition. S'ils sont principalement composés d'abats, il s'agit même d'une très bonne source de protéines et de nutriments. Pour en savoir plus sur les sous-produits animaux, consultez notre article à ce sujet.

Protéines Végétales

Les sources courantes de protéines végétales dans les aliments pour chats comprennent la farine de maïs, la farine de soja, le gluten de blé et le concentré de protéines de riz. On peut également citer le quinoa, qui offre un bon taux de protéines sans contenir de gluten, ou encore des légumineuses comme les pois, les lentilles ou le soja. Alors que certaines sources végétales, telles que le soja, le tournesol et la levure de bière, contiennent des niveaux de protéines comparables aux ingrédients d'origine animale, les chats ne sont pas capables de digérer et d'utiliser ces sources d'énergie et d'azote aussi facilement que les protéines animales.

Ces sources ne contiennent pas non plus suffisamment de taurine ou de méthionine. Bien que des sources synthétiques de taurine et de méthionine puissent être ajoutées à certains régimes, leur digestibilité est réduite par rapport aux nutriments naturellement présents dans les tissus animaux. Ainsi, bien que les chats puissent utiliser des produits végétaux et des nutriments synthétiques dans leur alimentation, ils doivent toujours consommer de la viande pour une nutrition adéquate tout au long de leur vie.

Mon chat a-t-il besoin d'une nourriture pour chat riche en protéines ?

Les besoins classiques en protéines d'un chat adulte

Les chats adultes ont besoin de beaucoup plus de protéines en pourcentage de leur alimentation que les chiens ou les humains. Bien que les recommandations exactes en matière de protéines varient quelque peu, les chats adultes ont généralement besoin d'un minimum de 26% de protéines dans leur alimentation, tandis que les chiens adultes en ont besoin de 12% et les humains de 8%.

Pour mettre cela dans la perspective de l'alimentation naturelle d'un chat, une souris contient environ (sur base de matière sèche) :

  • 55% de protéines
  • 45% de matière grasse
  • 1-2% de glucides

Il fournit environ 30 kcal d'énergie métabolisable (EM), ce qui représente environ 12 à 13 % des besoins énergétiques quotidiens d'un chat. Alors que les directives de l'AAFCO (l'association américaine officielle de contrôle de la nourriture) recommandent un minimum de 30 % de protéines pour la croissance et la reproduction des chats, et de 26 % de protéines pour l'entretien des adultes, un pourcentage encore plus élevé de protéines alimentaires est probablement justifié pour une santé optimale.

Des études récentes ont montré que les chats adultes qui ne consommaient pas un régime composé d'au moins 40 % de protéines perdaient de la masse corporelle maigre au fil du temps. Certains régimes félins contiennent 30 à 38 % de protéines, et il est d'autant plus important de s'assurer de la source et de la qualité des protéines utilisées. Des protéines de mauvaise qualité ou moins digestes, entraîneraient une perte de masse musculaire.

Les besoins spécifiques des chats seniors

À mesure que les chats vieillissent, leurs besoins en protéines augmentent. Ils sont en effet moins aptes à digérer correctement et efficacement. De ce fait, à partir de 12 ans, ils devraient être nourris avec une alimentation contenant près de 50 % de protéines. Pourtant, de nombreux régimes formulés pour les chats seniors ont des niveaux de protéines réduits en raison de problèmes de maladie rénale, qui sont courants dans la population de chats vieillissants.

Comment déterminer la quantité de protéines dans la nourriture de mon chat ?

Comment déterminer la quantité de protéines dans la nourriture de mon chat ?

Il peut être difficile de déterminer la quantité de protéines nettes dans les aliments pour animaux de compagnie en se basant uniquement sur l'étiquette. Ceci est en grande partie dû aux variations de la teneur en eau des aliments. Les étiquettes des aliments pour animaux de compagnie, cependant, impriment la teneur en éléments nutritifs sur une base qui comprend la teneur en eau. Cela peut prêter à confusion chez les consommateurs, car les pâtées contiennent généralement environ 75 % d'humidité, tandis que les croquettes sont aux alentours de 10 % d'humidité.

Alors, comment comparer la teneur en protéines de la nourriture pour chats ? Il faut convertir le taux indiqué sur l'étiquette (base brute) pour obtenir un taux sur matière sèche. Pour cela, vous devez isoler, parmi les composants analytiques, le taux d'humidité ainsi que le taux de protéines brutes :

  • soustrayez ensuite le pourcentage d'humidité de 100. Cela vous donnera le pourcentage de matière sèche de l'alimentation ;
  • divisez ensuite la protéine brute par le pourcentage de matière sèche du produit obtenu précédemment ;
  • multipliez le résultat par 100. Cela vous donnera le pourcentage de protéines sur une base de matière sèche.

Exemple sur une pâtée A :

Les composants analytiques de la pâtée A indique :

  • 12% de protéines brutes minimum ;
  • 78% d'humidité maximum.

Calcul :

  • 100 - 78 (humidité) = 22 (pourcentage de matière sèche)
  • 12 (protéine brute) / 22 = 0,545
  • 0,545 x 100 = 54,5

Le pourcentage de protéines net de la pâtée A est de 54,5%.

Exemple sur une croquette B :

L'étiquette de la croquette B indique :

  • 37% de protéines brutes minimum ;
  • 12% d'humidité garantie.

Calcul :

  • 100 - 12 (humidité garantie) = 88 (%age de matière sèche)
  • 37 (protéine brute) / 88 = 0,420
  • 0,420 x 100 = 42,0

Le pourcentage de protéines de la croquette B sur une base de matière sèche est de 42,0%

Dans cet exemple, il est important de noter qu'en lisant l'étiquette sans tenir compte de la teneur en humidité, il apparaît que les croquettes B contiennent beaucoup plus de protéines que les aliments en conserve A. Or sur matière sèche, c'est l'inverse qui est vrai. Néanmoins, ce calcul ne tient pas compte de la quantité de nourriture ingérée. Ainsi, des croquettes offriront quasi-systématiquement, à quantité égale, un apport en protéines plus important.

Les chats peuvent-ils être allergiques aux protéines ?

Allergies connues

Les allergies alimentaires sont assez fréquentes dans la population féline. Elles peuvent entraîner des symptômes tels que :

  • des démangeaisons
  • des vomissements
  • des troubles digestifs
  • une conjonctivite

Les allergies aux aliments sont généralement déclenchées par des protéines spécifiques contenues dans les aliments. Afin de diagnostiquer une intolérance, un test diététique doit être effectué. Cela implique de nourrir votre chat avec un régime d'élimination, pendant une période de 8 à 12 semaines. Si le test entraîne une résolution des symptômes, on peut alors poser un diagnostic d'allergie.

Régimes d'élimination

Les régimes d'élimination peuvent prendre la forme de diètes à ingrédients limités ou de régimes à base de protéines hydrolysées. Ces derniers ne sont généralement disponibles que sur ordonnance d'un vétérinaire. L'utilisation de ces régimes est basée sur la principe que pour développer une allergie à quelque chose, le corps doit y avoir été préalablement exposé.

Les régimes à ingrédients limités fonctionnent en utilisant des protéines que le corps n'a jamais rencontrées auparavant et auxquelles il n'a donc pas déjà développé d'allergie. Ils peuvent utiliser des sources de protéines telles que le canard ou du gibier, qui sont rarement incluses dans les croquettes du commerce.

Les régimes à base de protéines hydrolysées agissent en modifiant la forme des protéines, de sorte que le corps ne les reconnaît pas comme un déclencheur allergique. Ils peuvent toujours contenir des protéines provenant de sources courantes, telles que le poulet ou le poisson, mais les formes et les tailles des protéines sont modifiées afin qu'elles ne déclenchent pas de récepteurs allergiques.

Les chats qui répondent favorablement à un test avec un ingrédient limité ou un régime hydrolysé continuent souvent avec succès le régime d'élimination. Alternativement, ils peuvent subir un « défi » diététique, où ils sont initiés à d'autres sources de protéines avec une surveillance étroite des sources qui déclenchent et ne déclenchent pas les allergies.

Vous devez tenir compte de nombreux facteurs différents lors du choix d'un régime alimentaire pour vos compagnons félins. Souvent, de multiples sources d'information peuvent sembler accablantes et peuvent rendre la prise de décision encore plus difficile. Cependant, l'une des choses les plus importantes à retenir est que les protéines sont un nutriment essentiel à prendre en compte lors de la planification du régime alimentaire de ces carnivores obligatoires. Pour cela, consultez bien les étiquettes des aliments : soyez attentif à la proportion de viande ou de poisson comprise dans la recette et à la quantité de protéines (idéalement supérieur à 40 %, et même 50 % pour un chat senior).

Laissez une réponse