Puces chez le chien et le chat | Vos 12 Questions-Réponses

Puces chez le chien et le chat | Vos 12 Questions-Réponses

À l'arrivée du printemps, les températures sont plus clémentes, on retrouve enfin le plaisir des balades dans la nature avec son chien, et on laisse le chat sortir dans le jardin. Mais les puces font elles aussi leur grand retour ! Alors comment votre animal peut-il les attraper ? quels sont les risques pour vos compagnons à 4 pattes et pour vous, et surtout, comment s'en débarrasser ? Voici nos réponses à vos 12 questions les plus fréquentes sur les puces chez le chien et le chat.

1- Comment savoir si mon animal a des puces ?

Communément, on pense qu'un animal qui se gratte a forcément des puces. Ce n'est pas forcément le cas. De même, si votre chien ne se gratte jamais, cela ne veut pas dire qu'il n'a pas de puces. Le meilleur moyen de savoir si votre compagnon est infesté, c'est d'observer régulièrement son pelage. Il y a généralement 2 signes qui ne trompent pas :

  • les puces elles-mêmes : ce sont de toute petites bêtes noires (de 1 à 3 mm), visibles à l'œil nu, qui sautent dès que vous essayez de les attraper ;
  • des toutes petites tâches noires (comme des pellicules) sur la peau de votre animal : ce sont les déjections des puces, qui font des traces rouges si vous passez un mouchoir humide dessus (car issues de sang séché).

2- Comment reconnaître des piqûres de puces ?

Les piqûres de puce se caractérisent par des tâches rouges sur la peau, avec un tout petit bouton en leur centre. La peau ne gonfle pas, contrairement à d'autres piqûres d'insectes. En revanche, les démangeaisons sont similaires à celles d'un bouton de moustique, ce qui explique la confusion. Elles sont généralement localisées sur les pieds, les chevilles et les tibias, car les puces attaquent depuis le sol. Si elles provoquent un inconfort, elles ne sont pas dangereuses pour l'humain (y compris les enfants et les bébés).

3- Quels sont les problèmes causés par les puces aux chiens et aux chats ?

Au-delà de l'inconfort que les piqûres de puces peuvent provoquer chez les animaux et leurs maîtres (démangeaisons, rougeurs…), le principal risque réside dans la dermatite allergique. Elle provoque des irritations, des rougeurs sur la peau de votre chien ou votre chat, un inconfort ainsi que la perte de ses poils. C'est dû à la salive des puces, qui contient des agents potentiellement allergènes et entre en contact avec votre compagnon lorsque celle-ci se nourrit. Votre chien ou votre chat peut être stressé, se mordiller et se gratter, ce qui peut provoquer des plaies menant à des infections. Il est donc indispensable de le traiter le plus rapidement possible.

4- Comment choisir le meilleur traitement anti-puces ?

Il existe de nombreux produits en vente dans le commerce, à la pharmacie ou chez votre vétérinaire : les pipettes, les colliers, les comprimés à croquer, le shampoing, etc. Généralement, on observe que les colliers sont moins efficaces, d'autant qu'ils restent en contact permanent avec la peau de votre animal. Aussi, les produits de grandes surfaces ont une efficacité moindre.

Lorsque vous choisissez un produit de prévention contre les puces, vous devez être attentif à trois facteurs clés :

  • durée dans le temps : le cycle de vie des puces dure entre 30 et 40 jours en moyenne, ce qui signifie que votre traitement doit au grand minimum être efficace pendant toute cette durée ;
  • élimination rapide et efficace : il ne suffit pas de tuer les puces adultes, celles-ci se reproduisent très rapidement, vous devez donc les empêcher de pondre et éliminer les œufs et les larves ;
  • formulation saine : pour vos animaux évidemment, mais aussi pour les autres habitants de la maison (notamment les enfants).

Prenez conseil auprès de votre vétérinaire pour choisir le produit anti-puces le plus adapté pour votre chien ou votre chat.

5- Est-ce que les produits anti-puces sont les mêmes pour les chiens et les chats ?

Il ne faut jamais appliquer un produit de prévention pour chien contre les puces sur les chats, et inversement. Un traitement pour chien à base de pyréthrinoïdes (contenant de la perméthrine par exemple) sera toxique pour les chats. Les traitements peuvent aussi dépendre du poids de l'animal et avoir plusieurs actions (puces, puces et tiques, vers…). Il est donc nécessaire de prévoir un traitement adapté à votre animal particulièrement. Si vous possédez plusieurs animaux (par exemple un chien et un chat), assurez-vous de les isoler après application d'un traitement par pipette, jusqu'à ce que la zone d'application soit complètement sèche.

Un chat qui se lèche dans le jardin

6- À quelle fréquence dois-je renouveler le traitement préventif anti-puces ?

Cela dépend du produit, mais la plupart des fabricants ont mis au point des traitements qui agissent pendant plusieurs mois. Cela permet de passer plusieurs cycles de vie d'une puce, et d'éviter que leur œufs deviennent des puces adultes et ne se reproduisent à leur tour. Pratique pour ne pas passer son temps à traiter son chien ou son chat. En revanche, l'efficacité varie d'une marque à l'autre, et même d'une année sur l'autre. Les puces développent des résistances aux produits, et les formules sont contraintes d'évoluer. Demandez toujours l'avis de votre vétérinaire ou de votre pharmacien, et évitez les produits du commerce qui sont généralement moins efficaces.

7- Puis-je utiliser des huiles essentielles sur la peau de mon chien ou de mon chat pour éloigner les puces ?

Les huiles essentielles n'ont pas encore été testées scientifiquement pour déterminer leur innocuité pour une utilisation sur ou autour des chiens et des chats. Elles peuvent de plus être très toxiques (notamment l'eucalyptus, la menthe poivrée, la lavande ou le tea tree), si appliquées directement sur la peau et non diluées. Même si une solution naturelle pour éliminer les puces semble attractive, il ne faut pas tenter quoi que ce soit avant d'en parler à votre vétérinaire.

8- Est-ce que le peigne à puces est efficace ?

Oui, mais en complément d'un traitement adapté et d'un nettoyage de la maison. Pour passer le peigne à puces, partez de la tête vers la queue, partout. Insistez sur les zones avec des plis (aisselles, aine, cou…), plus chaudes et propices à accueillir les bestioles. Trempez le peigne dans l'eau chaude savonneuse tous les 2 ou 3 passages. Et surtout, peignez votre animal en extérieur ! Vous éviterez ainsi de faire tomber toutes les puces et leurs œufs dans votre logement.

9- Est-ce qu'il est utile de traiter mon animal en hiver ?

Même si les risques sont moindres pendant les mois d'hiver, les puces se développent malgré tout avec le froid. Leur développement prend juste plus de temps. Si votre animal passe beaucoup de temps en extérieur, notamment en milieu rural, il est plus sûr de lui administrer un traitement préventif plutôt que de passer ensuite des semaines à tout nettoyer chez vous. N'oubliez pas que vous pouvez avoir aussi des œufs et des larves qui persistent chez vous à l'arrivée de l'hiver, et qui pourront se développer normalement aux températures de votre intérieur.

10- Est-ce que mon chat d'intérieur peut attraper des puces ?

Même si votre chat vit exclusivement en intérieur, il peut quand même être exposé aux puces par différents moyens : si vous recevez un autre animal ou des personnes porteuses de puces à la maison, il y a fort à parier que votre matou en récupère. Il peut également y être exposé chez le vétérinaire. Enfin, cas plus rare, vous pourriez emménager dans un nouveau logement qui contient déjà des puces. Précisons quand même que le risque est bien moindre que pour un chat qui passe une bonne partie de sa journée dehors.

11- Comment puis-je empêcher les infections aux puces pour mon animal de compagnie ?

Malheureusement, le risque zéro n'existe pas. Vous aurez beau être vigilant, votre chien ou votre chat peut quand même ramener des puces à la maison, notamment si vous pratiquez des activités en plein-air avec eux. Par contre, vous pouvez éliminer 95 % du risque en proposant un traitement préventif à votre animal, et en vérifiant régulièrement son pelage (pendant une séance de brossage par exemple).

12- Comment me débarrasser des puces dans mon intérieur ?

Il faut beaucoup de patience et d'observation. Pendant plusieurs semaines, il vous faudra passer l'aspirateur 1 à 2 fois par jour sur les sols, les canapés et fauteuils, les tapis et tout autre mobilier avec du tissu, ainsi que les endroits où votre animal aime passer du temps (son panier par exemple). Pourquoi autant de temps ? Pour éliminer les puces et leurs œufs, qui risqueraient de se reproduire à leur tour une fois adultes. Pour les textiles potentiellement infestés (draps, vêtements…), mettez-les dans des grands sacs poubelles, aspergez de produit anti-puces spécial textile en spray, refermez le sac et laissez agir (dans l'idéal 24 h). Puis mettez le tout à laver (le sèche-linge est très efficace également). Dans le cas d'une infestation importante, utilisez des fumigènes anti-puces (un par étage, en laissant les portes grandes ouvertes) : ceux-ci vont se diffuser dans toute la maison et dans tous les recoins. Vous devrez vous absenter de votre logement pendant plusieurs heures, et faire le ménage en rentrant, mais c'est ultra efficace.

Vous voici parés pour faire face aux éventuelles infestations de puces ! Retenez essentiellement qu'il faut appliquer un traitement préventif quelle que soit la période de l'année, traiter rapidement votre animal et votre intérieur en cas d'infestation, et surtout être patient. Éliminer les puces chez vous peut prendre du temps, mais elles ne sont pas dangereuses pour vous, et rarement pour votre animal. En attendant, pour détourner son attention des démangeaisons, optez pour un jouet à mâcher pour votre chien ou à attraper pour votre chat.

Laissez une réponse